fbpx

Contactez une
de nos agences

Mulhouse 03 89 46 20 80
Besançon 03 81 60 25 40
Belfort 03 84 90 47 97
Colmar 03 89 20 26 16
Syndic 03 89 45 21 42
Résidentiel 03 89 46 20 80
Loader
Connexion
OU

Le Rebberg – Le trésor de Mulhouse


Source : Wikipédia
Source : Wikipédia

Le quartier du Rebberg en chiffres

  • 8160 habitants soit 7 % de la population mulhousienne
  • 56 %  des habitants sont des propriétaires
  • 74 % d’appartements et 26 % de maisons
  • 150 commerces de proximité

Qu’est-ce que le Rebberg ?

Avant d’être un quartier résidentiel, le Rebberg est une colline surplombant Mulhouse où se situait à l’époque un vignoble, le Rebberg signifie d’ailleurs « Le mont des vignes » en allemand.

Le quartier fait la jonction entre ses deux villes voisines, Brunstatt et Riedisheim qui ont leur propre partie du quartier du Rebberg.

La qualité de vie dans ce quartier n’est pas négligeable, on y apprécie sa tranquillité, il allie calme et  proximité de la ville.

Quelle est son Histoire ?

C’est à la fin du XIXe siècle que la colline se développe en quartier résidentiel grâce à l’industrie textile.

Au vu des opportunités qu’offre la ville, les riches industriels viennent y construire leurs demeures dans plusieurs styles différents tels que classique, moderne, renaissance ou néo-régionaliste. Leurs maisons prennent peu à peu la place du vignoble et témoignent de la réussite de ces industriels.

Le Rebberg, lieu de villégiature, devient le quartier résidentiel par excellence à partir des années 1850 et surtout vers 1885.

Le Belvédère construit vers 1898 par Maurice Koechlin dans le quartier rappelle le boom industriel de la ville.

Quelle est son évolution ?

Aujourd’hui connu comme le poumon vert de la ville, le Rebberg offre des paysages pittoresques marqués par un patrimoine culturel.
On y trouve de nombreuses maisons de maîtres marquées par leur style architectural d’influences bien différentes.

Ce patrimoine unique est désormais protégé par une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP).
A 10 minutes de la gare, le quartier est au centre des échanges. Il est agréable d’y vivre ou de s’y promener notamment grâce aux nombreux espaces verts comme le Parc Zoologique et Botanique, le Parc Tivoli, le Parc Alfred Wallach ou encore le Square de l’Argonne.
Le Belvédère, quant à lui permet aux habitants d’admirer la ville, les Vosges et la Forêt noire à 20 mètres de hauteur.

Rebberg-panoramique

Les pépites du Rebberg

La villa du Hasenrain

La Villa était à l’origine une maison de campagne, entourée d’un parc avec communs, maisons de portier et belvédères, elle a été construite vers 1800 par Jean-Jacques Koechlin au lieudit Hasenrain.
Elle a probablement été reconstruite vers 1850 par son fils André, fondateur en 1826 de l’usine de constructions mécaniques AKC, qui en a fait sa maison d’habitation permanente.
La villa a été construite en grès de Brunstatt, elle est constituée d’un corps central comportant trois niveaux et bordée de deux ailes perpendiculaires à un seul niveau. Le jardin qui s’étendait autrefois sur 12 hectares a été largement réduit suite au leg à la municipalité pour y construire, dès 1898, les bâtiments de l’hôpital.

Hasenrain

La villa néo-mauresque

Cette villa a été construite en 1901 par l’architecte Edmond Guyot comme maison principale. Elle est située en retrait de la rue et dispose d’un jardin. La villa est assimilée à un style oriental à l’architecture exotique grâce à sa construction unique. En effet la villa se compose d’ouvertures en arcs, d’un dôme, d’une tour d’angle avec une corniche moulurée, de frises verticales et horizontales de carreaux de mosaïques et d‘un toit-terrasse. Ce riche patrimoine a contribué à l’obtention du label ville d’art et d’histoire pour Mulhouse en 2008.

VillaNeoMauresqueMulhouseVentronpng

L’Ermitage

L’Ermitage fut construit de 1866 à 1868 par Frédéric de Rutte, architecte d’origine suisse installé à Mulhouse, à la demande de l’industriel Alfred Koechlin Schwartz gérant de la filature de laine peigné ENGEL et Cie. Le terrain comprend deux bâtiments dont le style s’inspire fortement de la Renaissance française de l’époque de François 1er. Après son départ à Paris, une association de personnes de bonne volonté a racheté la propriété pour en faire don à la ville de Mulhouse à la seule condition que cette bâtisse devienne une œuvre pour enfants.

La Pouponnière est donc créée en 1922 par un comité d’épouses d’industriels mulhousiens, dirigé par Madame Dolfus, pour y accueillir des enfants prématurés, des nourrissons malades dont les parents ne pouvaient subvenir à leurs besoins. L’Ermitage est devenu ainsi en 1922, une Association de droit local, d’inspiration humaniste, initiée par les entreprises du modèle Mulhousien dans la société industrielle de la fin du 19ème siècle.

C’est en 1967 que démarrera la construction d’un bâtiment moderne « La Maison Maternelle » dont la construction s’achèvera en 1968.

Depuis 2015 a débuté la construction de la nouvelle pouponnière de l’Ermitage qui fait partie des chantiers XXL de Mulhouse. Les enfants de la pouponnière pourront prendre possession du nouveau bâtiment de plus de 2000 m² conçu exclusivement pour eux. Imaginé par le cabinet DRLW Architectes, en lien avec les professionnels de l’Ermitage adeptes de la pédagogie Pickler, du nom de la célèbre pédiatre hongroise, le projet architectural, très contemporain, s’est voulu ambitieux.

ErmitageMulhouseIdreGambettaEnt

Le Jardin botanique et zoologique

Le Parc botanique et zoologique de Mulhouse est l’un des plus anciens zoos de France. Il fut créé en 1868 par des industriels pour divertir la classe ouvrière, il construit son identité sur une double nationalité. Le Parc fut par la suite la propriété du Cercle mulhousien, de la société industrielle de Mulhouse, puis de la Ville à partir de 1893. Il est aujourd’hui géré par Mulhouse Alsace Agglomération. Son directeur est, depuis 2010, le vétérinaire Brice Lefaux.

Situé dans le quartier du Rebberg, il longe la forêt du Tannenwald et s’étend sur 25 hectares. Il abrite plus de 1200 animaux de 170 espèces, ainsi que 3000 variétés de plantes. On peut y trouver parmi les espèces symboliques du parc les ours blancs ou encore le renard polaire.

Grâce à ses extérieurs travaillés par le paysagiste et horticulteur Geiger Père le parc détient le label national « jardin remarquable » du ministère de la Culture pour ses collections botaniques : arbres remarquables, jardins des iris, pivoines et rhododendrons.

LionZooMulhouse

Retour aux actualités fleches
Copyright 2018 © DESAULLES IMMOBILIER
- Tous droits réservés - Mentions légales - Politique de confidentialité